Orientation 53

CREF de Laval - BP 1035

109, Av Pierre de Coubertin

53010 LAVAL Cedex

Tél : 06 61 46 23 59

Identification



Membres : 16
Contenu : 89
Affiche le nombre de clics des articles : 90716
Home CO késaco ? La CO : plus précisément

Si ce sport peut se pratiquer à pieds, à skis, à VTT, seul ou par équipes, c'est surtout à pied, et en forêt que les adeptes mayennais s'adonnent à un sport (si, si, c'est bien d'un sport qu'il s'agit !) qui fait appel aux qualités physiques et intellectuelles de chaque pratiquant.

Ce sport se définit comme une course individuelle, contre la montre, en terrain varié, sur un circuit matérialisé par des balises que le concurrent doit découvrir par l'itinéraire de son choix, en utilisant une carte et, éventuellement, une boussole.

 


Dans les épreuves, que ce soit de niveau départemental, régional ou national, le débutant côtoie le champion puisqu'il évolue sur le même circuit, adapté bien sûr au niveau de chacun. Le parcours est déterminé avant la compétition et matérialisé sur une carte qui est remise aux concurrents avant le départ pour qu'il étudie le dit parcours.

 

Cette indispensable carte (qui est la plus détaillée possible) permet de se situer sur le terrain, d'identifier tout élément caractéristique et de calculer la distance séparant deux points appelés poste de contrôles.

Sur le terrain, ces postes sont matérialisés par une balise rouge et blanche portant un numéro de code. Ces balises sont placées à des endroits caractéristiques du terrain, eux-mêmes représentés sur la carte par un symbole.

L'orienteur témoigne de son passage à chaque balise en poinçonnant, à l'aide d'un système électronique. Le circuit doit être parcouru dans l'ordre imposé le plus rapidement possible.

En course d'orientation, il y a presque toujours plusieurs chemins pour aller d'un poste de contrôle à un autre. En compétition, le choix de l'itinéraire s'avère donc primordial. Le chemin le plus rapide n'est pas toujours la ligne droite. Parfois, il vaut mieux contourner l'obstacle que l'aborder de front. Avec une pratique en terrain naturel, c'est cette alternative qui rend la course d'orientation passionnante.

Avant de partir, le concurrent s'oriente et oriente sa carte, avec l'aide d'une boussole s'il le souhaite ; se situe ensuite sur la carte et examine l'endroit où il doit se rendre. Il identifie ensuite les repères successifs qui l'aide à élaborer son itinéraire de balise en balise. Ensuite il s'élance. A vitesse réduite au début, puis de plus en plus vite selon ses possibilités.

C'est çà la course d'orientation. Et ce sport se pratique sur le plus beau et le plus naturel des stades : la forêt.